Le droit d'auteur

A l’origine de toute œuvre : le créateur

Le droit d’auteur organise un équilibre entre les usages des utilisateurs de musique et les droits des créateurs, qui doivent pouvoir vivre de leurs œuvres.

Cet équilibre est fragile et bien souvent disputé, en raison notamment de l’aspect immatériel de tout morceau de musique. Pourtant, ce morceau a été écrit, composé et édité par des personnes bien réelles, même si elles ne sont pas forcément connues du grand public et des utilisateurs de musique.
L’interprète bénéficie d’une notoriété plus grande, il est le visage public de l’œuvre. Néanmoins, il n’a pas forcément écrit et composé ses chansons seuls. Ce sont les auteurs, compositeurs et éditeurs qui ont donné naissance à l’œuvre que la Sacem rémunère.

Autoriser pour utiliser

Le droit d’auteur et les rémunérations qui en découlent sont définis par la loi dans le Code de la propriété intellectuelle. L’auteur est titulaire du droit d’exploitation de ses œuvres. Cela signifie que son autorisation est nécessaire quand son œuvre est représentée en public ou reproduite. En contrepartie de ces autorisations, la loi prévoit le versement d’une redevance déterminée par contrat au bénéfice de l’auteur ou de ses ayants droit.
  • Téléchargez le Code de la propriété intellectuelle

    Vous trouverez ici des textes du Code de la propriété intellectuelle (CPI) qui concernent la Propriété littéraire et artistique (partie législative et réglementaire : droit d'auteur, droits voisins, base de données, copie privée, gestion collective...).

    A jour au 14 janvier 2011 - Tenant compte du Décret n° 2010-1630 du 23 décembre 2010 relatif à la procédure d’évaluation et de labellisation des moyens de sécurisation destinés à prévenir l’utilisation illicite de l’accès à un service de communication au public en ligne (JO 26/12/2010)

Droit moral

La musique appartient à ceux qui la font.

 

Ce droit institue la reconnaissance de la paternité de l’œuvre, mais également le respect de son intégrité.  Attaché à la personne même de l’auteur, il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.

Consultez les articles du CPI relatifs au droit moral      

Droits patrimoniaux

Les créateurs doivent pouvoir vivre de leurs œuvres.

Ces droits permettent au créateur de tirer un profit financier de l’exploitation et de l’utilisation de son œuvre. Ce sont eux qui lui permettent de « vivre de son art ». Ils reposent sur le droit exclusif de l’auteur d’autoriser ou d’interdire les utilisations de son œuvre.

> Le droit de représentation
L’autorisation de l’auteur est nécessaire lorsque l’on souhaite représenter, exécuter ou diffuser une œuvre en public. Cela est valable pour les médias traditionnels comme la radio ou la télévision, mais aussi lorsque l’on diffuse de la musique lors d’un concert, d’un gala, d’une fête, d’une soirée, ou bien que l’on utilise de la musique pour sonoriser un espace public, qu’il soit réel (commerce, café, hôtel restaurant…) ou virtuel (site internet).

> Le droit de reproduction
En cas de reproduction de son œuvre sur un support matériel (CD, CD Rom, cassette, support multimédia), l’autorisation préalable de l’auteur est également nécessaire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site